Les mares

Encore bien présentes dans les paysages bocagers de l’Allier, les mares constituent autant de réservoirs de biodiversité et de miroirs des activités du passé. Au fil des années, elles ont peu à peu perdu leur usage et subissent aujourd’hui un abandon. Cet abandon génère à moyen terme un comblement naturel ou artificiel de ce milieu semi-naturel. Il est donc utile de prévoir une opération de restauration adaptée (curage, mise en pente douce des berges) pour régénérer les sites, tous les 10 à 20 ans suivant le contexte et le rythme d’envasement naturel. 

Le Conservatoire a restauré plus de 40 mares sur l’ensemble du département de l’Allier, dont 34 mares communales entre 2005 et 2009.

Restauration de 34 mares communales
Après avoir identifié avec les élus locaux une mare publique nécessitant une reconquête, le Conservatoire a réalisé des inventaires printaniers pour connaître la qualité de la faune et de la flore vivant sur place. Un chantier d’aménagement a été organisé à l’automne (actions de curage mécanique, de débroussaillage sélectif des abords de la mare, etc.). Une fois réhabilité, le site a été valorisé par un panneau d’information et une animation pédagogique au printemps suivant. Le dispositif a été pour les communes l’occasion de remettre en valeur des éléments historiques du patrimoine : fontaines, anciens lavoirs, abreuvoir collectif des troupeaux.

Automne-Hiver

Printemps

Eté

Automne-Hiver

Printemps

Années suivantes

Accord foncier avec la commune

Inventaires

Défini des actions de restauration

Travaux de restauration

Panneau d’information

Animation pédagogique 

Inventaires

Inventaires/suivis de la recolonisation 

Lien avec la commune

 

Les travaux engagés se sont révélés bénéfiques pour la biodiversité de ces mares communales. Au-delà des espèces initialement inventoriées, de nouvelles espèces patrimoniales sont en effet apparues sur plus des 2/3 des mares restaurées. Parmi ces espèces, les rares Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata) ou Triton crêté (Triturus cristatus) ont colonisé une dizaine de mares restaurées.

Ces mares font depuis l’objet d’un suivi régulier par les personnes relais dans les communes et par le Conservatoire. 

Mare-avant-travaux3

Avant travaux

Curage5

Curage de la mare

Mare-dégagée-et-cloture-cot

Mare fraîchement curée

Mare-SP-suivi5

Mare restaurée

La restauration par curage ne doit pas avoir lieu trop fréquemment afin de permettre le retour d’un équilibre (tous les 10 à 20 ans). Les espèces animales et végétales recolonisent naturellement la mare. Il n’est pas souhaitable d’introduire des plantes ou animaux, en particulier des poissons, espèces non adaptées à ce type de milieu réduit, générant un déséquilibre préjudiciable aux espèces typiques des mares. 

mares

Extrait de la carte interactive du réseau des sites présentant les différentes mares bénéficiant d’un accord foncier avec le conservatoire.

 

Photo en-tête : Mare de Sainte-Thérence