Plans d’actions en faveur des espèces menacées

Certaines espèces de faune et de flore sauvages sont particulièrement menacées, notamment du fait des activités humaines. Ces menaces peuvent conduire à la raréfaction, voire à l’extinction de telles espèces, sur tout ou partie des territoires qui les hébergent. L’état de conservation de ces espèces est considéré comme mauvais ou défavorable lorsque les paramètres qui conditionnent leur dynamique ou qui évaluent la quantité et la qualité de leurs habitats se dégradent à un niveau tel que la viabilité de leurs populations sur le long terme est remise en cause.

L’objectif des réglementations européenne et nationale relative à la protection des espèces de faune et de flore sauvages est d’assurer le maintien ou le rétablissement dans un état de conservation favorable des espèces les plus menacées. L’état de conservation de certaines espèces nécessite des actions spécifiques pour restaurer leurs populations et leurs habitats, dont la mise en place de plans d’actions.

Ces plans d’actions peuvent donc être considérés comme des cadres centralisateurs et permettant une complémentarité avec les dispositifs déjà en place (Natura 2000, …).

Le CEN Allier s’est engagé dans la mise en œuvre de plusieurs plan nationaux d’actions, dès leurs premières déclinaisons, alors à l’échelle auvergnate (PNA Cistude d’Europe, PNA Chiroptères, PNA Odonates, PNA Sonneur à ventre jaune, PNA Pies grièches, …).

Les 1ères périodes de mise en œuvre de ces déclinaisons sont achevées. La Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement a missionné en 2017 différentes structures afin d’actualiser ces déclinaisons, désormais à l’échelle de notre nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour en savoir plus : http://www.auvergne-rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/plans-nationaux-d-actions-pna-et-declinaisons-r4299.html

Plan d’actions « Cistude d’Europe » :

Une fois l’échéance de la période d’exercice du PNA Cistude 2011-2015 atteinte, un bilan et une évaluation de sa mise en œuvre ont été produits et partagés avec le Ministère en charge de l’écologie et le Conseil national de la protection de la Nature.

Il a alors été jugé nécessaire de poursuivre la mise en œuvre de ce dispositif, destiné à enrayer le déclin des populations françaises de Cistude d’Europe, par la reconduction d’un 2nd PNA, dit PNA conservation, d’une durée projetée de mise en œuvre de 10 années.

Pour cette mission de rédaction, la DREAL Auvergne-Rhône-Alpes, coordinatrice de ce PNA, a missionné la Société Herpétologique de France.

Afin d’accompagner ce travail, un comité de rédaction a été installé, au sein duquel siège le CEN Allier.

Au niveau régional, le CEN Allier assure avec l’appui du CEN Savoie (historiquement animateur du plan national et de sa 1ère déclinaison en Rhône-Alpes) l’animation de l’addendum (complément) 2018-2020 aux précédentes déclinaisons élaborées en 2011 pour les 2 ex-régions, désormais fusionnées.

Documents utiles :

Plan national d’actions en faveur de la Cistude d’Europe (2011-2015)

L’essentiel du plan national d’actions (2011-2015)

Plan régional d’actions pour la Cistude d’Europe en Auvergne (2011-2015)

Plan d’actions pour la Cistude d’Europe en Auvergne-Rhône-Alpes – addendum

2018/2020

Pour en savoir plus sur cette espèce, n’hésitez pas à visiter la page dédiée.

 

 

Photo en-tête : Une Cistude d’Europe © Monique MORIN