Réserves naturelles

Il existe aujourd’hui deux types de réserves naturelles : les réserves naturelles nationales (RNN), pilotées par l’Etat, et les réserves naturelles régionales (RNR), pilotées par le Conseil régional.

 

Réserve naturelle nationale
Le département de l’Allier ne dispose actuellement que d’une seule réserve naturelle nationale : la Réserve naturelle nationale du Val d’Allier, couvrant le Domaine Public Fluvial de l’Allier de Saint-Loup à Bressolles (1450 ha). La gestion de cette réserve est assurée conjointement par la LPO et l’ONF.

 

Réserve naturelle régionale
Le CEN Allier est gestionnaire de la seule RNR de l’Allier, la Réserve naturelle régionale du Val de Loire Bourbonnais, créée le 30 juin 2015. Située sur les communes de Garnat-sur-Engièvre et Saint-Martin-des-Lais, elle s’étend sur 308Ha et renferme une très grande diversité de milieux et d’espèces. Le coeur de la réserve, une ancienne gravière, est bordée par la Loire et une boire ayant données naissance à des zones boisées (forêts alluviales) d’intérêt européen. La dynamique du fleuve a également permis la création de zones de grèves et de pelouses devenues des zones de refuges pour de nombreuses espèces d’oiseaux comme l’Oedicnème criard et le Petit gravelot. Ces pelouses renferment surtout la grande majorité des stations d’Epervière de Loire (Pilosella peleteriana ssp. ligerica), espèce endémique du bassin de la Loire (en photo ci-dessous).

La gestion de la réserve est faite en partenariat avec plusieurs exploitants agricoles des communes proches, pâturant les zones de prairies et les francs-bords. Des inventaires poussés ont été mis en place en 2016/2017 afin de rédiger le plan de gestion de la réserve. Ceux-ci ont permis de mettre en évidence une grande diversité à préserver avec notamment plus de 400 espèces de plantes, 37 espèces de libellules et demoiselles (soit la moitié des espèces présentes en Auvergne), 42 espèces de rhopalocères (papillons de jour), 7 espèces d’amphibiens (dont 6 à enjeux) et 73 espèces d’oiseaux. Cette richesse s’explique par une mosaïque d’habitats très marquée sur un territoire restreint.

La réserve est libre d’accès. Des sorties découverte y sont régulièrement proposées par le Conservatoire, guidées par un naturaliste professionnel, et un balisage y sera installé au courant de l’année 2018.

 

Attention ! Comme dans toutes réserves, une règlementation s’appliquent :