Creuser, entretenir une mare

Cohabiter avec les chauves-souris
Creuser, entretenir une mare
Construire un hôtel à insectes
Fabriquer un nichoir à bourdons
Bâtir un mur en pierres sèches
Maintenir des zones peu tondues
Faire un nichoir pour oiseaux
Construire un gîte pour hérissons

 

Comment créer une mare ?

Creusez une mare près de chez vous. Vous vous offrirez ainsi, à vous et vos enfants, l’occasion d’étudier un petit écosystème riche et évolutif.

Avant tout, il vous faut trouver le lieu d’implantation de votre mare. Un point en contrebas d’une prairie ou du jardin, recueillant les eaux de pluie par gravité, est idéal. Attention toutefois à ne pas détruire une éventuelle zone humide qui pourrait présenter des espèces rares. 

Des pentes douces ou en escalier
La mare n’a pas besoin d’être très grande pour accueillir une faune et une flore diversifiée. Son intérêt écologique est avant tout lié à la présence de berges en pente douce ou en escalier. Ainsi, des ceintures de végétation composées d’espèces différentes vont s’installer en fonction de la profondeur d’eau.

Afin de ne pas risquer l’assèchement estival de votre mare, celle-ci devra présenter un endroit avec une profondeur d’au moins 1 m ou 1,20 m. Une mare de 3 ou 4 m de large pourra sans difficulté accueillir quelques tritons ou grenouilles aux beaux jours. Dans ce cas, pour respecter l’impératif de profondeur, on pourra réaliser des berges en escalier sur les bords nord, est et ouest et maintenir une berge abrupte au sud.

Exemple de profil d’une mareprofil-mare

Avec ces dimensions, ce type de mare peut-être creusé manuellement à l’aide d’une bêche. La bêche permet de réaliser aisément des paliers, de 15 -20 cm de hauteur et de largeur, légèrement inclinés vers l’extérieur en vue de retenir la future vase. 

Prévoir l’étanchéité
Pour rendre votre mare étanche, plusieurs solutions : 

  • les plus écologiques mais les plus délicates consisteront à couvrir le fond d’argile ou de marne.
  • la plus simple est l’application d’une bâche. Non esthétique les premières années, elle se couvrira rapidement de végétaux aux abords et dans la mare si elle est installée correctement.

Colonisation végétale et animale
Si vous souhaitez que le processus de colonisation de la mare se fasse rapidement, il est possible d’aller recueillir un peu de vase dans une mare voisine qui apportera des graines d’espèces caractéristiques des mares du secteur. Attention tout de même aux risques de transport de végétaux exotiques envahissants comme la Jussie et il est strictement interdit par la loi de transporter des amphibiens que ce soient sous forme de têtards ou d’adultes. Par ailleurs, l’introduction de poissons, non adapté à l’échelle d’une mare, est vivement déconseillée si l’on souhaite conserver un écosystème équilibré (espèces carnassières : prédation des larves ; espèces herbivores : destruction de la végétation aquatique, remise en suspension des matériaux).

Vous pouvez aussi choisir de laisser faire la colonisation naturelle, permettant d’apprécier l’incroyable capacité des espèces à investir un nouvel écosystème. 

La mare présentée ci-contre a été creusée à l’automne 2009. Une faune importante s’y est installée dès le début du printemps 2010 :

  • les premiers insectes, arrivés par les airs, tels que les gerris, notonecte ou encore gyrin,
  • les premiers amphibiens, avec l’arrivée successive de la grenouille rousse, venue visiter le point d’eau dès février, le triton alpestre installé en couple, le crapaud commun et, avec l’arrivée de l’été, la grenouille verte. Ainsi, les lieux ayant été préparés à l’automne, l’armée en charge de la régulation des éventuelles populations de moustiques se déploie dès les premiers beaux jours. 

La colonisation par les végétaux est plus lente, les premières plantes aquatiques s’implantant timidement qu’à partir de juillet, mais les apports extérieurs tels que les feuilles commencent à créer une litière propice à la constitution d’un sol aquatique.

MareLaBruyere-EC

La mare est creusée avec une bêche et du courage

MareLaBruyere-EC-(2)

Profil de la mare avant mise en place de la bâche (3 x 4m)

MareLaBruyere-EC-(4)

Installation de la bâche, recouverte d’une couche de sable

MareLaBruyere-EC-(5)

Première pluie

MareLaBruyere-EC-(7)

La mare au printemps suivant

MareLaBruyere-EC-(6)

Triton alpestre

 La mare, source de moustiques ?
Parce qu’une mare en équilibre abrite la faune prédatrice des moustiques, un seau d’eau oublié au fond du jardin sera beaucoup plus propice au développement des moustiques qu’une mare.

 

Comment entretenir une mare ?

Créée par l’homme, la mare doit être régulièrement entretenue. En effet, l’évolution naturelle est le comblement par envasement (feuilles et végétaux morts se déposent sur le fond). Voici quelques conseils d’entretien afin de gérer au mieux votre mare :

  • Suivant le niveau de fermeture de la mare, des travaux de débroussaillage, désenvasement, reprofilage de berges en pentes douces peuvent être nécessaires. Ces travaux doivent être entrepris à l’automne et ne doivent être réalisés que tous les 7 à 10 ans maximum.
  • De plus, si vous souhaitez continuer à accueillir une faune et flore diversifiées n’ajouter pas de poissons dans votre mare.

Pour aller plus loin :

  • 1 livret disponible gratuitement sur demande pour les adhérents des Conservatoires : 
    « Mares de l’Allier, un patrimoine à découvrir » édité par le Conservatoire

 

Photo en-tête : Rainette verte