Nos missions

L’action du Conservatoire s’articule autour de grandes missions qui sont connaître, protéger, gérer, valoriser, dialoguer et accompagner : 

Connaître nos espaces naturels

Le département de l’Allier présente des milieux naturels diversifiés, souvent façonnés par l’homme. Ces espaces abritent une grande diversité animale et végétale.
Le Conservatoire réalise régulièrement des inventaires de la faune et de la flore qui permettent d’identifier les sites accueillant des espèces et/ou des milieux naturels rares ou menacés nécessitant des actions de préservation.

Protéger et gérer la biodiversité

L’intervention du Conservatoire sur un site nécessite l’accord préalable du propriétaire.
Un plan de gestion est défini en concertation avec les usagers du site afin de conserver ou restaurer des milieux naturels particuliers, souvent lieux de vie d’espèces rares.
Les actions sont mises en œuvre par l’équipe salariée du Conservatoire, des bénévoles et par des agriculteurs partenaires, sur certains sites.
Le Conservatoire gère ainsi des milieux variés : coteaux calcaires riches en orchidées, sites alluviaux en Val d’Allier et Val de Loire, sites abritant des chauves-souris, mares, landes, zones humides…

Valoriser ce patrimoine naturel

Outre son rôle de gestionnaire d’espaces naturels, le Conservatoire informe et sensibilise les riverains, les partenaires, le grand public, à travers la réalisation de visites de sites, sorties nature, brochures, panneaux pédagogiques, diaporamas…

Dialoguer

L’ensemble des actions menées par le Conservatoire se fait en concertation avec l’ensemble des acteurs des sites (propriétaires, agriculteurs, usagers, collectivités…)

Accompagner

Le Conservatoire joue également un rôle d’expert en matière d’accompagnement des politiques publiques (Natura 2000, Espaces Naturels Sensibles…) et des projets environnementaux des collectivités.
Ces principes d’action guident la mise en œuvre du plan d’action quinquennal (2014-2018), qui s’articule autour de deux axes principaux :

1. Assurer la préservation in situ du patrimoine naturel prioritaire, en confortant, gérant et pérennisant un réseau de sites conservatoires, complémentaire des outils de protection de sites des collectivités et de l’Etat
2. Démultiplier les actions en faveur du patrimoine naturel, en s’impliquant dans les politiques publiques, notamment au travers de missions d’experts

Ce plan d’action quinquennal est défini conjointement avec le Conservatoire d’espaces naturels d’Auvergne dans le cadre du projet d’agrément.

 

Photo en-tête : Sortie naturaliste