Le Contrat Territorial du Val d’Allier alluvial

Dans le cadre du Contrat Territorial du Val d’Allier alluvial, les CEN Auvergne et Allier sont animateurs sur leurs territoires respectifs d’une « Cellule d’accompagnement pour la préservation de la dynamique fluviale de l’Allier » (action A1 du CT). Cette action vise principalement à accompagner les porteurs de projets en bords d’Allier (RTE, ENEDIS, SCNF, autoroutiers, carriers, etc.) et les services de l’Etat (DREAL et DDT), leur accordant les autorisations réglementaires pour la mise en œuvre de travaux, afin de respecter les enjeux liés à la rivière, aussi bien sur le plan dynamique (= maintien, préservation et/ou reconquête des zones latérales de mobilité de l’Allier) que sur le plan biodiversité (= respect des milieux et espèces d’intérêt communautaires inscrits au réseau Natura 2000).

 

Globalement les actions inscrites au CT visent à mettre en œuvre de façon concrète les enjeux identifiés dans le SAGE Allier aval (www.sage-allier-aval.fr/) et dans la mesure du possible de réaliser des interventions opérationnelles sur le terrain en fonction des opportunités (ex concret : via l’action A1 identification de l’opportunité de supprimer un enrochement ; via l’action B21 : acquisition de la (des) parcelles ; via l’action B22 réalisation concrète  : en septembre 2017, suppression de 320 m linéaire d’enrochements réalisé par le CEN Auvergne au droit du domaine du Château de Bellerive, aujourd’hui disparu, sur les communes de la Roche-Noire et Pérignat-es-allier (63) ).