Etude Charnay – Dompierre

Etude des réservoirs de biodiversité, des continuités écologiques et de la qualité des masses d’eau des bassins-versants du Charnay et du Dompierre, affluents de la Besbre riches en plans d’eau

 

Regard croisé pour une mise en application cohérente et coordonnée des politiques de la Nature et de l’Eau

 

Cette étude, engagée depuis 2017 par le Conservatoire et financée par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et le Conseil régional Auvergne-Rhône-Alpes, a pour vocation de mettre en parallèle différentes politiques et réglementations environnementales, visant d’un côté la faune, la flore, les milieux naturels (Natura 2000, plans d’actions en faveur d’espèces menacées, notion de trames verte et bleue) et, de l’autre côté, plus spécifiquement la ressource en eau (Directive européenne Cadre sur l’Eau, …).

 

Le point de départ de cette réflexion est la pluralité des regards portés sur les étangs, caractéristique identitaire de la Sologne bourbonnaise et très présents sur le réseau hydrographique des ruisseaux « le Charnay » et « le Dompierre » (communes de Thionne, Vaumas, Saint-Pourçain-sur-Besbre et Dompierre-sur-Besbre). Plusieurs de ces étangs sont reconnus car ils hébergent une faune (tortue Cistude d’Europe, …), une flore patrimoniale. Parallèlement, les suivis menés sur les poissons et invertébrés aquatiques de ces ruisseaux de 1ère catégorie ainsi que sur la qualité chimique de l’eau amènent à considérer l’état des masses d’eau de ces mêmes bassins-versants comme dégradé.

 

Relevé d’une sonde

Le CEN Allier a donc entrepris de compiler toutes ces connaissances, complétées par des mesures complémentaires, en différents lieux de ces bassins-versants (analyses physico-chimiques au sein de cours d’eau et d’étangs, suivi de température de l’eau, inventaires naturalistes, …). Le Conservatoire s’attache également à considérer d’une part l’histoire de ce territoire, et, d’autre part, les besoins et attentes socio-économiques (liens avec les propriétaires, les exploitants et usagers, …). Afin de parfaire cette concertation et dans l’objectif de confronter collectivement les différents objectifs affichés sur ce territoire et ces mêmes milieux, le Conservatoire a réuni le 19 février dernier à Saint-Pourçain-sur-Besbre un comité de suivi. Cette instance se compose des financeurs de l’étude, de services et établissements de l’Etat, du Conseil départemental, de la Communauté de communes et des municipalités concernées, de partenaires techniques (bureau départemental de la qualité de l’eau, fédération départementale de pêche et de protection du milieu aquatique, …) et de représentants socio-professionnels (Chambre départementale d’agriculture, Union bourbonnaise des exploitants et propriétaires d’étangs, …).

 

Parmi les prochaines actions programmées, une réunion publique à destination des propriétaires et usagers de ce territoire (organisation en cours), ainsi qu’une enquête, volontaire, sur les usages socio-économiques.

 

Note de présentation de l’étude, adressé aux propriétaires, usagers, élus et partenaires locaux

 

Diaporama de la 1e réunion du Comité de suivi (19/02/2019) : à venir

 

Relevé de notes de la 1e réunion du Comité de suivi (19/02/2019) : à venir

 

Formulaire d’enquête : à venir

 

 

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos référents :

 

– Florian VERON, chargé de missions

– Marie PELTIER, chargée d’études

– Gaëlle THEVENARD, stagiaire (mars à septembre 2019)